Olivier Auroy : l'amour propre
Olivier Auroy : l'amour propre

 

 

 

Titre  : l'amour propre

 

Auteur : Olivier Auroy

 

Editeur  : Editions les intervalles 

 

 

 

 

 

Venez découvrir Waan, croiser le destin de cette femme en quête d’elle même et de sa reconstruction. Elle qui s’est oubliée, elle qu’on a fait s’oublier.

 Une très belle surprise, un très beau coup de ❤️ pour ce très bon roman noir l’amour propre de Olivier Auroy 

Wann belle, forte, courageuse, mais une femme qui n’a pas eu le choix de sa vie, une femme meurtrie dans son corps, son cœur. 

L'amour propre évoque ces femmes aux corps marchandés, utilisés, ces corps qui ont  été abusés, ses vies qui ne leur appartiennent plus, jouets des autres, des dominants à qui elles doivent payer pour être libres, une liberté qui en fait n’a pas de prix pour se libérer de ses chaines invisibles qui les menottent 

Un roman noir brillamment écrit,  des personnages dépeints plus vrais que nature, une puissance d’écriture à la fois impertinente, crue, acérée. Un scénario sombre, un double récit.

Récit de cette enfance, de cette adolescence thaïlandaises tragiques, Waan raconte étape par étape, la mort de son père, un Français aisé faisant commerce de pierres précieuses, tué par des voleurs , la misère dans laquelle sa mère et elle sont tombées, le viol par son oncle, son adolescence dans les salons de massage spéciaux dans lesquels, Waan et son amie transgenre Apsara, masturbent à la file du tout venant. Là elle sera abusée par un client et tombera enceinte. Sa mère mourra de pauvreté et de chagrin, et puis la pseudo protection dont elle bénéficie par mr Victor ancien ami de son père qui en a fait sa maîtresse et qui la tient dans sa toile de son salon de massage à Paris où en compagnie de deux autres filles Leila et Katia , elle s'occupe de la relaxation de clients fortunés Un récit du passé pour éclairer et comprendre ce présent , pour comprendre son corps , reprendre sa vie. 

Et puis un jour un beau journaliste Mathieu et l’espoir nait avec ses doutes et ses questions, présentes et passées, un avenir peut être ....

Un excellent roman noir, noyé dans le suspens, peuplé de personnages au passé trouble, avec une bride d’amour et d’amitié, parsemé de trahisons, vérités et mensonges et une fin ouverte qui peut surprendre 

Merci Olivier pour cet envoi et cette dédicace

 

Fabrice David : au pays des barbares
Fabrice David : au pays des barbares

 

 

Titre : Au pays des barbares

 

Auteur : Fabrice David

 

Editeur Sang Neuf , Plon

 

 

 

 

 

 

Un coup de coeur pour au pays des barbares, de Fabrice David, qui l'eut cru, car vous l’aurez deviné, je ne suis pas une adepte du sport. Je m’intéresse au foot, uniquement pour un petit footeux roux (mon fils) de 8 ans passionné pour qui le foot est tout. Donc, de prime abord, même adorant les thrillers , polars, romans noirs , je n’étais guère motivée pour un roman se déroulant dans ce milieu  et qui plus est,  écrit par un journaliste sportif , me disant là du foot , ma chérie tu vas en avoir pour ton grade me voyant déjà sur un roman écrit façon: 90 minutes de match  

 

Mais voilà, rien à voir,  j’ai adoré cette chronique sociale réaliste dépeint avec talent,  j’ai été très agréablement surprise , car le foot va servir de toile de fond  évidemment mais on est véritablement capté et pris par l’affaire Moise et sa bande ... En fait ce polar, ce roman comédie noire devrais-je plutôt dire,  ne laisse pas insensible le lecteur, les personnages sont vrais, crus, sincères , ils accrochent, on se prend au jeu , au fil des pages et finalement on ne lâche pas le roman ! L’intrigue est bien maitrisée, ficelée,  il règne une atmosphère poisseuse, glauque à souhait. Nous ne baignons pas dans les hautes sphères du foot et du brassage d’argent , mais justement  au sein d’un petit club, pour qui le foot est tout leur cœur battant au rythme du ballon et la plume de l’auteur le rend à merveille.

Moise habite les Ardennes, dans une bourgade ravagée par la crise , il est fou de foot , une passion frénétique , c’est un  fanatique qui ne vit que par et pour le foot, il est accroc  du club de foot local, Awoise-Gelle, tout  petit club de Cfa2 . Mais voilà son club est menacé de relégation et de là la disparition, si il ne gagne pas leur match contre Sarreguemines , alors Moise et sa bande de pieds nickelés, des pauvres types qui accumulent problèmes sur problèmes, s’abreuvant d’alcool,  de misère sexuelle, d’une existence minable vont imaginer un plan pour sauver l’essence de leur vie , leur club de foot , à côté d’eux un couple  

 

Un double pari réussi , cher Fabrice , celui d’avoir écrit un très bon roman et celui d’avoir réussi à me captiver,  si vous aimez le social allié à de l’action et du suspense, le tout avec une note d’humour noire et de rire jaune,  des scènes hallucinantes et un rythme enfièvré , ce roman est fait pour vous et je vous le conseille

Sandrine Destombes : les jumeaux d Piolenc
Sandrine Destombes : les jumeaux de Piolenc

 

 

Titre: les jumeaux de Piolenc

 

Auteur: Sandrine Destombes

 

Editeur:

Hugo Thriller(2018) 19,95 euros

 

Nombre de pages : 398 

 

 

 

 

 Si vous aimez les excellents thrillers psychologiques, si vous rêvez d’un nouveau coup de cœur , si vous désirez vous plonger dans un polar addictif,  si vous recherchez un page turner,  n’hésitez plus les jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes sont votre prochain livre de chevet. Une grande découverte pour une auteure de talent, un thriller prenant, captivant, incisif. Une ambiance oppressante dans ce village du Vaucluse , on se connait, on croit se connaitre, mais se connait on vraiment ? L’art du non-dit, de l’omniprésent . Un thriller déroutant et envoutant car le miroir de l’âme n’est peut-être que le reflet de l’autre. 

Un scénario parfaitement imbriqué avec le fil de l’histoire et en symbiose avec la personnalité plus ou moins écorchée des personnages, leurs failles, leurs ruptures, leurs doutes, leurs secrets, leurs tourments ont été pensés , réfléchis, analysés .

 

Aout 1989 , village de Piolenc, deux jumeaux âgés de 11ans , Solène et Raphael , lors de la fête de l’ail disparaissent. Les recherches ne donnent rien. Hélas 3 mois plus tard, on découvre le corps sans vie de la petite Solène vêtu d’une robe blanche et d’une couronne de fleurs, quant à Raphael, il ne sera jamais  retrouvé  Juin 2018, village de Piolenc , de nouveaux enfants disparaissent. Le passé se réveille. L’histoire semble se renouveler et le climat de psychose renait, tous étant conscient que pour retrouver ces enfants vivants , il faut tout reprendre depuis le début quitte à déterrer des secrets bien enfouis et à affronter le visage de la réalité. Et connaitre enfin , la triste vérité. Et quelle vérité!

 

 

L’auteur montre la fragilité des enfants, futurs adultes, de leur personnalité en pleine mutation,  les dangers des rencontres virtuelles faites à travers les réseaux sociaux, la complexité d’être parent. Etre ou ne pas être ce que l’on est et paraitre être un autre , jouer la comédie de l’être.  Beaucoup de thèmes ainsi évoqués dans ce thriller, très belle réussite!

Marc Fernandez : Bandidos
Marc Fernandez : Bandidos

 

 

 

Titre : Bandidos

 

Auteur :  Marc Fernandez 

 

Editeur : Préludes

 

 

 

 

Jamais deux sans trois, ses deux précédents romans, Mala Vida, Guerilla social Club avaient déclenché en moi 2 gros coups de coeur Marc Fernandez m'avait fait voyager en Espagne, au Chili , homme de conviction, brillant journaliste, l'auteur continue de faire battre mon coeur de lectrice et nous transporte cette fois ci avec son troisième opus Bandidos en Argentine, terre du banditisme. Il brandit la plume pour dénoncer les malversations récurrentes, la corruption des institutions, les menaces et pressions politiciennes et l'absence de liberté , sujet lui tenant à coeur.

Car l'auteur est un homme engagé, défenseur de la liberté de la presse et tout son roman en est bien le reflet. Qui dit 3ème opus , dit des retrouvailles avec ses personnages notamment le trio Diego , Ana et la belle Isabel, trois personnalités, trois styles, un seul combat . Celui de la vérité et de la justice! 
Le rythme est vivant , l'écriture est très masculine, percutante aux accents journalistiques, modus operandi de l'auteur; mais, au fil du temps elle est devenue un brin plus émotionnelle, donnant véritablement un âme et une vie à ses personnages et cette fois ci l'auteur a ajouté un petit interlude sentimental que j'ai apprécié entre Diego et Isabel . 
Comme à son habitude Marc, part d'un fait réel sur lequel il s'est parfaitement documenté pour bâtir la trame de son roman faisant preuve d'un réalisme saisissant. Tout commence avec la découverte d'un cadavre au Casa de Campo. Une femme est retrouvée à moitié calcinée, mains menottées, balle dans la tête. Dans le même temps, à Buenos Aires, une foule attend sur la Place de Mai pour rendre hommage à Alex Rodrigo, journaliste assassiné 20 ans avant. Ni coïncidence, ni hasard : 1997, 2017 Les deux victimes étaient frère et soeur et ont été assassinées
Diego connaissait Célia Rodrigo pour l'avoir rencontrée quand il couvrait le meurtre d'Alex. Quoi de plus normal pour lui que de se lancer dans l'enquête. Il veut comprendre .
La suite, je vous laisse la découvrir.Un roman qui évoque la liberté , celle qui n'a pas de prix , celle de penser, de dire , d'écrire .... 
Un roman qui laisse une grande place à l'humain , un très beau coup de coeur que je vous recommande

Coline Gatel : les suppliciées du Rhone
Coline Gatel : les suppliciées du Rhone

 

 

 

 Titre : Les suppliciées du Rhône

 

Auteur : Coline Gatel

 

Editeur : Préludes éditions 

 

 

 

 

 

 Belle découverte que ce roman policier historique les suppliciées du Rhône de Coline Gatel, un thriller prenant, captivant, enrichissant, un voyage dans le Lyon de la fin du XIXème siècle plus vrai que nature avec ses traboules, ses bouchons, ses soyeuses, ses canuts. Un ouvrage qui met en scène une série de meurtres fruits d’un serial Killer et qui va mettre en exergue les prémices de la police scientifique, futurs experts d’aujourd’hui .

On sent que l’auteure a procédé à un travail de documentation assez considérable pour parler de la naissance de la médecine légale autour du professeur Alexandre Lacassagne,  grande figure à l'origine de l'anthropologie criminelle.

Un thriller bien construit, une écriture qui se veut moderne, vivante truffée de dialogues. Des personnages assez stéréotypés au caractère marqué, mais  ni trop attachants, ni trop charismatiques , car je ne pense pas que l’auteure ait voulue tiré la couverture sur eux , ni en faire les éléments moteurs du roman, ils en sont les rouages , mais tout l’intérêt du récit  porte sur la médecine légale, ses premières avancées, même plus que sur l’enquête elle même  Un aspect scientifique fort intéressant où on commence à s'intéresser à l’observation des corps, l'analyse du sang, aux empreintes digitales, à l’autopsie, au profil psychologique, à l’anthropologie légale.

. On retrouve des jeunes filles assassinées, vidées de leur sang. Elles sont issues de milieux différents, leur seul point commun c’est qu’elles étaient enceintes et qu’elles ont eu recours à une faiseuse d'anges. Le célèbre professeur Lacassagne qui enseigne la médecine légale à la Faculté de Lyon voit là une opportunité inestimable pour tester les nouvelles techniques d'investigation qu'il a mises au point Arriver sur les lieux du crime avant la police, d'examiner le corps et l'environnement,recueillir des indices. 

Pour cela, il demande à son étudiant le plus brillant, Félicien Perrie, beau garçon assez ténébreux de mener l’enquête, il se lance aidé par son ami Bernard Lécuyer et Irina,  jeune journaliste polonaise, femme libérée et indépendante. La suite à vous de la découvrir ...

Un premier roman prometteur que je vous conseille

Jérome Loubry : Le douxième chapitre
Jérome Loubry : Le douxième chapitre

 

 

Titre: Le douzième chapitre

 

Auteur: Jérome Loubry

 

Editeur : Calmann-Lévy

 

Nombre de pages

 

 

 

 

Amoureux des très bons thrillers addictifs, vous serez conquis par l’excellent roman de  Jérome Loubry, le douzième chapitre, je découvre cet auteur avec ce roman noir cinématographique rythmé  et il va rejoindre mes chouchous du genre .

 

 

Un livre intense, captivant, une intrigue ingénieuse,  un suspens prenant et surtout, il règne dans ce livre une réelle émotion palpable, omniprésente, on vit chaque passage, on ressent chaque sentiment, le cœur du livre palpite en nous et  nous entraine avec lui dans ses élans de tendresse, d’innocence et de culpabilité.

 

David est un écrivain célèbre, Samuel son meilleur ami est éditeur, Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un mystérieux manuscrit les ramenant 30 ans en arrière , douze chapitres  relatant  les évènements du tragique été 1986, été qu’ils avaient volontairement oublié et manuscrit  apportant un tout nouvel éclairage sur cette funeste affaire.

 

Eté 1986,  David et Samuel ont 12 ans,  en plein contexte économique difficile pour les entreprises Vermont, ils assistent à  l'angoisse des adultes dans la cité balnéaire Vendéenne, où quelques pavillons de vacances appartenant à l'entreprise, sont à la disposition des salariés. L’entreprise est au bord de la faillite, elle doit fermer. Les deux jeunes, eux,  pendant ce temps-là font la connaissance de la jolie Julie. Les trois amis deviennent inséparables jusqu’à ce fameux jours où .... Julie a disparu. Son meurtrier est en cellule...Qui a écrit ses lignes ....Pourquoi les a t ‘il écrit ?

 

Trois destinataires,  trois hommes,  coupables d’avoir été sourd pour l’un, muet pour l’autre, aveugle pour le dernier,  12 chapitres identiques à, un détail prêt le dernier, propre à chacun, propre à son passé, à sa culpabilité

Aller-retour du présent au passé, du passé au présent, l’auteur nous entraine dans la quête de David pour comprendre, pour savoir.

 

Un brillant thriller que je vous recommande 

Bernard Minier : Soeurs
Bernard Minier : Soeurs

 

 

Titre: Soeurs

 

Auteur: Bernard Minier

 

Editeur : XO éditions

 

Nombre de pages

 

 

 

 

C'est un bon polar,  bien rodé  Sœurs de Bernard Minier. Un thriller où il est question de peur, de soumission, de mensonges, de fascination. L’auteur va jouer sur un présent passé en faisant des aller retour et va nous faire aller à la rencontre de son héros récurrent Servaz , du temps où il n’était que jeune inspecteur , il va nous affiner sa personnalité , et mettre de côté son ennemi intime Hirtmann,  au profit d’un autre personnage Erik Lang, assez fascinant avouons le ,  qui va permettre à travers lui d’évoquer le métier de romancier. 

Une des scènes fortes du roman qui durent plus de 50 pages est un huis clos , c’est la scène de la garde à vue, une scène intense. Une partie d’échec , où tour à tour chacun avance ses pions, attaque , contrecarre,  une partie de poker où chacun bluffe,  feinte, … La tension palpable allant crescendo. 

1993,  tout jeune inspecteur, Servaz  participe à l’enquête sur le meurtre de deux sœurs Alice et Ambre d’une vingtaine d’années, retrouvées mortes, habillées d’une robe de communiante. Il croise alors la route d’Erik Lang , homme cultivé, vicieux et manipulateur,  auteur de thrillers à succès admiré jusqu’à l’obsession par ses lecteurs , adulé par nos deux victimes.  Vingt-cinq ans plus tard, Servaz retrouve Lang : son épouse vient d’être tuée… vêtue de la même tenue qu’Alice et Ambre.

Entre le flic et l’écrivain, un nouveau bras de fer commence,  une nouvelle partie s’engage. 

Etait-ce lui le meurtrier en 1993, a t’-il  récidivé en 2018 ? Beaucoup de questions qui tourmentent Servaz

Histoire aux multiples mystifications, mensonges, manipulations , rebondissements et coups de théâtre , tout  ce qui est nécessaire à tout bon roman du genre , les petits bémols , car il y en a quand même , je dirais quelques longueurs ici et le fait que la fin soit  assez prévisible et entendue

 

Xavier Muller : Erectus
Xavier Muller : Erectus

 

 

 

 

Titre : Erectus 

 

Auteur : Xavier Müller 

 

Editeur : XO éditions

 

 

 

 

Vous êtes adeptes des thrillers fantastiques, vous êtes friands des scénarios de films catastrophes vous aimez les livres aux couvertures attractives, la préhistoire vous passionne et la virologie vous intéresse. 

Et bien je peux vous dire que, là, vous aurez à mon image un gros coup de cœur et vous serez totalement sous le charme d’ Erectus de Xavier Müller .

Un excellent roman d’anticipation réaliste, prenant et original, fort bien documenté et à l’intrigue totalement maitrisée et à la puissance d’écriture. 
Imaginez une pandémie qui ravage la planète et nous transporte entre l’Afrique du Sud, le Pacifique , Paris, New York et Genève.
A la source de cette pandémie, un virus résultat de la folie humaine qui fait régresser les animaux et les végétaux vers un état primitif. Mais le pire, c’est que c’est un virus transmissible à l'homme. L’inimaginable qui devient réalité.
Le scénario est en place 
Il faut agir rapidement! le virus se propage, les contaminés ne se comptent plus , la peur engendre la violence, chacun défend à corps et à cri son espèce, l’instinct de survie avant tout !!! On s'interroge alors sur la place de l'humanité sur terre et notre aptitude à accepter la différence. Et une question fatale se pose, les humains devenus des Erectus doivent ils être considérés comme des Hommes ou comme des animaux ? Et si c’était quelqu’un que nous aimions , qui serait contaminé, quelle serait notre réaction?

Bref ,Erectus est un surprenant thriller scientifique cinématographique que je vous conseille, l’avez-vous lu et aimé ?

Merci à netgalley et xo éditions pour ce SP

Guillaume Musso : la jeune fille et la nuit
Guillaume Musso : la jeune fille et la nuit

 

 

 

Titre:

 

Auteur:

 

Editeur:

 

Nombre de  pages

 

 

 

Le dernier Guillaume Musso,  la jeune fille et la nuit , très bon cru 2018, un roman parfaitement maitrisé,  un livre facile et agréable à lire , puisque je l’ai lu en une matinée , une écriture simple et efficace,  une intrigue fort bien ficelée , un roman totalement maitrisé, en fin  technicien, l’auteur nous conte un récit se déroulant sur une journée de mai 2017 avec des flash back  sur cette soirée et cette nuit  d'hiver de décembre 1992,  les personnages sont vrais , sincères , forts ... avec certains clichés volontaires qui donnnte plus de véracité au roman.

L’auteur s’est inspiré des « campus novel » tellement en vogue dans les pays anglo saxons, là nous avons un roman campus à la Française avec un petit gout de Riverdale. 

Polar, oui et non, car dès les premières pages, nous connaissons le nom de l'assassin. Il s'agit du narrateur, Thomas,  romancier à succès né à Antibes. 

En décembre 1992, Thomas, 18 ans, élève en classe prépa d'un lycée a assassiné Alexis, prof de philo soupçonné d'être l'amant de la jeune Vinca, une amie de Thomas dont il était secrètement amoureux. Il a emmuré le corps d'Alexis dans le gymnase du lycée. Vinca a mystérieusement disparu. L'enquête de police s’est avérée infructueuse

25 ans plus tard, mai 2017, Thomas revient à Antibes pour les 50 ans du lycée. Le gymnase doit être rasé. Et inévitablement , on va retrouver le corps qui y est caché. La vie de Thomas et de son ami Maxime qui l’a aidé ce fameux soir tournent au cauchemar .... cauchemar qui  semble avoir déjà débuté quand Thomas trouve le mot "Vengeance" écrit à son attention...

Qu’est il arrivé à Vinca et qui envoie ses lettres anonymes ?  Quel sort sera réservé aux protagonistes de l’histoire ....

Le personnage de Vinca habite chaque page du roman et l’auréole de sa beauté .... jeune femme  fragile et forte , victime ou manipulatrice, qui est elle vraiment . Le personnage de Thomas fait la force du roman et malgré son crime, nous avons de l'empathie pour lui.

Un final un rien déconcertant , ce qui en fait aussi peut être son charme ....Donc  un millésime à déguster rien que pour le plaisir

Michael Nerjat: Black Dragons Juniors
Michael Nerjat: Black Dragons Juniors

 

Titre: Black dragons juniors

 

Auteur: Michael Nerjat

 

Editeur: Présence Africaine

 

 

Nombre de pages

 

 

 

 

 

Black Dragon Junior de Michael Nerjat ,  tous les ingrédients d’un très bon roman noir, toutes les composantes d’un bon polar: de l'action, de la puissance, du suspens, des personnages dépeints avec brio.

 Un roman vrai écrit avec force, avec le cœur , avec les tripes , cela se sent, se ressent et se vit à travers chaque page du livre.

Un style vivant , moderne, une rythmique et un tempo du roman qui vont crescendo avec l’action, avec la montée de la violence, avec les bagarres , les balles qui sifflent et raisonnent dans un bain de sang pas de temps mort.

L’action se déroule dans une cité sensible à Sartrouville, au début de l’été 1995. Michaël est un jeune Antillais qui vient d’avoir 18 ans. Il mène une vie tranquille , jusqu’au moment où sa route croise celle d’un gang. Le jeune homme va être fasciné par ces personnages et sa vie va en être bouleversée. 

S Boss , le chef du gang l’enrôle au sein des Black Dragons Juniors .... qui est une unité d’élite au service des célèbres Black Dragons ... Des rites et des initiations aux combats , aux maniements des armes vont suivre ....Le but , lutter contre les bandes rivales sévissant dans la capitale.

. Adieu , le jeune homme innocent, Michael devient une sorte de guerrier, combattant ceux qu’il considère comme les ennemis , au risque hélas de se perdre et de sombrer dans l’irréversible , dans un engrenage de violence sans foi ni loi ...

Michael va donc livrer un double combat , celui avec ses frères d’arme et un combat intérieur , plus déchirant , rester lui-même envers et contre tout 

Un fort bon polar , où noirceur , fiction et réalité forment une combustion où se mèlent des sentiments forts, de l’émotion , de l’intensité. Un roman qui sent le vécu , un roman qui parle d’amour, d’amitié, de famille,  de passion, de doute, de remise en question,  de souffrance, un témoignage sur le  dépassement de soi et la sublimation ... Etre celui que l’on voudrait être sans perdre les marques de qui on est réellement 

Un bon roman noir que je vous conseille 

Denis Zott , maudite
Denis Zott, maudite

 

Titre : Maudite

 

Auteur: Denis Zott

 

Editeur:

Hugo Thriller , 19,95 euros

 

Nombre de pages : 413 

 

 

Quand j’ai rencontré Denis Zott,  je me suis laissée séduire par son Maudite, je m’attendais à un bon thriller structuré dans la digne lignée des thrillers.  Quel coup de maitre, cher Denis, car je suis bluffée par ce roman.

 

Loin des sentiers battus , un roman noir fulgurant à la fois terrible et caustique , des jeux de scène éprouvants qui parfois font sourire grâce à une plume magistrale dont l’auteur fait preuve, un mélange de cynisme, d’ironie, un rythme vif ponctué de nombreux dialogues , un langage de la rue dans une stylistique parfaite.

 

Un livre cru, dur et criant de vérité , un Marseille plus noir que noir et pourtant si attachant, des personnages qui volontairement ne suscitent aucune empathie, car ils sont tous aussi sombres que possibles, pas tous  pourris , mais pas blancs  comme neige  et surtout pour certains bien gangrenés . Même la jolie Luce, lumière de vie qui attise et attire les feux des passions , victime et manipulatrice.

Pour elle,  j’ai un petit faible , une personnalité décalée, mélange de fragilité et de force.

Maudite, c’est un mélange explosif, de la violence en tout genre, une descente aux enfers , des cités marseillaises montrées sans fard et sans état d’âme , drogue , viol, menaces , meurtres, banditisme. 

 

Belle Luce de 16 ans, fichue dehors par sa mère qui l’a maudite. Sans famille, elle se retrouve enceinte de jumeaux et vit avec Tony Beretta , un dealer, fou de foot , pour qui son sacerdoce est l’Ohème , surnommé « la légende » par les ultras , l’ohème est son amour, sa passion , sa vie . Ce fameux vendredi , match du classico le stade vélodrome vibre et c’est hélas au penalty décisif, que Luce déclenche sans le vouloir une panne de courant et fait exploser de rage Tony, interdit de stade , condamner à voir ses dieux du stade sur un écran... Sa raison le lâche et il envoie son pied dans le ventre de Luce, un ballon pour un ballon. En sang, se traînant avec ses petits , son avenir à elle dans le ventre , elle va lui voler sa drogue , son argent et détruire à tout ce qu’il tenait 

 

Un livre à découvrir absolument