Julien Aranda: le jour où maman m’a présenté Shakespeare
Julien Aranda : le jour où maman m’a présenté Shakespeare

 

 

Titre :  le jour où maman m’a présenté Shakespeare

 

Auteur: Julien Aranda

 

Editeur: Eyrolles

 

Nombre de pages

 

 

 

 

Très joli coup de cœur pour le roman de Julien Aranda, le jour où maman m’a présenté Shakespeare. Roman qui ne peut que séduire le lecteur. Livre tendre, émouvant, sensible, plein de douceur et de poésie.

 

Un livre porté par son jeune narrateur, mélange de naiveté, d’innocence et néanmoins de clairvoyance. Ses yeux d’enfant qui découvrent ce monde d’adulte , qui se posent des questions, des interrogations, un enfant touchant quand il croit que son père qu’il ne connait pas est Shakespeare dont sa mère est amoureuse, ses peines quand on le retire à sa mère qui ne peut plus subvenir à ses besoins...sa révolte quand il est confié à sa tante psychorigide.

 

Un livre qui parle d’amour filial , d’amitié, de société , qui livrent une réflexion sur le monde des artistes, sur la difficulté du monde du travail, sur une société où le dilemme entre vivre sa passion et vivre de sa passion ne sont pas toujours conciliables .... Nous allons suivre l’enfance et l’adolescence de notre jeune narrateur , de ses quatre ans à ses dix huit ans. Il ne connait pas son père, il est élevé par sa mère comédienne de théatre, une femme optimiste, pleine de joie de vivre, vouant une passion à William Shakespeare et à Georges Brassens.

 

La tête dans les étoiles, le cœur sur la main, un brin de folie, rayonnante sur scène, malgré un public peu présent, elle vit au jour le jour en marge de la réalité , sa famille c’est sa troupe de théatre , Max, Lulu et Rita. Sa meilleure amie c'est Sabrina, une caissière dépressive que son travail répétitif broie et lamine. *
Hélas , un jour tout dérape , les factures impayées , l’arrivée des huissiers, elle perd, ses meubles , sa maison, mais surtout la garde de son fils confié à sa tante Myriam qui est tout l’opposé de sa sœur ......La suite , je vous laisse la découvrir ....


Un très joli roman qui montre qu’il faut garder toujours en soi son âme d’enfant , la flamme intérieure de ses passions, toujours croire que ses rêves peuvent se réaliser et ne jamais baisser les bras face à l'adversité.

Aloysius Chabossot : fallait pas l'inviter
Aloysius Chabossot : fallait pas l'inviter

 

Titre: Fallait pas l'inviter

 

Auteur : Aloysius  Chabossot

 

Editeur : Eyrolles

 

Nombre de pages : 185  

 

 

 

 

Vous recherchez un livre pour passer un bon moment, un roman léger et divertissant,   fallait pas l’inviter de  Aloysius Chabossot comblera vos attentes . Roman chick lit , frais, fantaisiste  et drôle. Une écriture fluide qui se lit avec plaisir . En fait, à la lecture du roman , on a plus une impression de se trouver devant une pièce de théâtre, sorte de vaudeville, burlesque, parfois exagérée pour notre plus grand plaisir Une sorte

Car sous notre abord de la facétie ,de la satire du mariage  disons de ce fameux jour J qui doit être le plus beau jour de votre Vie , ce roman cache une grande part de réalisme notamment sur l’organisation d’un mariage , sur les dictats du célibat , sur les préjugés de la société conformiste, sur les faux semblants de l’amour et la fidélité ....

Agathe est une tentenaire au caractère bien trempé , une femme qui dit assumée son célibat , je dis « dit » car elle assume plus ou moins bien cet état ...une femme qui a des relations houleuses avec son frère et qui a de plus en plus de mal à supporter les allusions de ses parents sur son statut d’éternelle célibataire , pour ne pas dire vieille fille ... Voilà que Philippe, le fils prodige , va convoler avec sa dulcinée, très jolie femme et beau parti , et alors que , en vue de la préparation de ce mariage , il y a une grande fête familiale où la sempiternelle question tombe pour savoir si elle viendra accompagnée et là est-ce le ras le bol , la lassitude, une dernière bravade ....Elle clame haut et fort qu’elle viendra accompagnée de son super fiancé publiciste reconnu Bertrand , seul hic , Bertrand n’existe que dans l’imagination de celle qui l’a créé ... Mais voilà c’est dit et il faut assumer , et Agathe décide envers et contre tout de relever le défi .... pour le meilleur et pour le pire !

 De rebondissements en situations cocasses, ce livre se lit d’une traite pour un moment de détente assuré ....

Virginie Grimaldi : Il est grand temps de rallumer les étoiles
Virginie Grimaldi : Il est grand temps de rallumer les étoiles

 

 

Titre : Il est grand temps de rallumer les étoiles

 

Auteur : Virginie Grimaldi

 

Editeur : Fayard : 18,50 euros

 

Nombre de pages : 396 

 

 

 

 

 

Très beau coup de cœur pour le roman de Virginie Grimaldi, il est grand temps de rallumer les étoiles, 3 romans que j'ai lus, 3 coups de cœur pour cette auteure,  une valeur sure!

 

Ce dernier roman est un feel good enjoué , plein de lumière. Un roman à trois voix, rythmé, fluide , touchant, émouvant, un roman du cœur.

Une belle histoire qui parle d’amour maternel, d’adolescence avec ses premiers émois, qui évoque le harcèlement au collège, qui parle de la vie, de l’absence, de la souffrance, de l’amitié.

Un roman plein de tendresse, de douceur et de piquant , une invitation à un voyage parsemé d’humour, d’amour , de sentiments sur le sens de la vie et les priorités à lui donner .

 

Anna, 37 ans, croule sous les dettes , sous les relances des huissiers et se crève au travail pour assumer ses deux filles , Chloé 17 ans , Lily 12 ans , qu’elle élève seule et qu’elle ne fait plus que croiser. Chloé, brillante élève, a choisi de renoncer à ses rêves pour aider sa mère. Elle comble l’absence paternelle en cherchant de l’affection auprès des garçons , elle ne s'aime pas et fait tout pour se faire aimée . Lily , elle,  est repliée sur elle même , elle adore son rat Matthias à qui elle a donné le nom de son père  et confie ses états d’âme à son journal intime Marcel , elle souffre harcelée par ses amies.

Quand Anna comprend que ses filles vont mal, elle prend une décision de folie , empreinte à son père son camping car et prend la route avec ses deux filles : un road trip direction la Scandinavie pour se retrouver, pour se comprendre et  se dire ce que chacune a sur le cœur. 

Des personnages secondaires attachants viennent se greffer véritable cerise sur le gateau du bonheur.

Une petite merveille d’émotion avec cette belle rencontre entre Lily et Noe, atteint d’autisme .

 

 En une phrase, laissez vous transporter dans ce voyage , connaitre le secret de la petite Lily,  rencontrer Chloé en quête de son identité  et voir si Anna rallumera ses étoiles dans les yeux de ses filles ...

 

Et je vous promets une petite touche  finale auquel vous ne vous attendrez pas du tout 

Agnès Ledig: Dans le murmure des feuilles qui dansent
Agnès Ledig :Dans le murmure des feuilles qui dansent

 

Titre: dans le murmure des feuilles qui dansent

 

Auteur: Agnès Ledig

 

Editeur : Albin Michel 

 

Nombre de pages

 

 

 

 

 

Le dernier roman d'Agnès Ledig: dans le murmure des feuilles qui dansent. Un roman en grande partie épistolaire , fort, émouvant et touchant, une histoire triste mais belle, attachante et poignante . L’auteure nous fait partager une correspondance entre Anaëlle, une jeune femme dont la vie a été bouleversée par un accident et qui tente de se reconstruire doucement, entre son travail et sa passion pour l'écriture et Hervé procureur de la république.

Des chapitres alternent avec ces lettres, des chapitres contant l’histoire de Thomas, menuisier passionné de faune et de flore, un jeune homme totalement dévoué corps et âmes à son petit frère Simon, âgé de 8 ans et atteint de leucémie à qui il raconte des histoires de nature pour égayer et mettre de la couleur dans sa chambre d’hopital
.

Un roman parsemé de personnages très humains, de personnages avec des failles et des blessures, de personnages abimés par la vie. Un roman qui parlent d’amitié, d’amour. Des sentiments forts sublimant la vie, donnant un goût d’espoir, un goût de vivre..... Ce livre est un baromètre émotionnel, passant des larmes aux rires, le tout écrit avec les mots justes, des mots forts qui atteignent le cœur !!! Avec une sorte de devise : la vie plus fort que tout et qui montre que les bonheurs simples sont parfois les meilleurs ! Ce livre se veut avant tout un roman positif , même si pour moi , hélas la tristesse l’a emporté sur la note positive .
 

Anne Idoux-Thivet: l'atelier des souvenirs
Anne Idoux-Thivet : l'atelier des souvenirs

 

 

Titre: L'atelier des souvenirs

 

Auteur:Anne Idoux-Thivet 

 

Editeur: Michel Lafon

 

Nombre de pages

 

 

 

 

L'atelier des souvenirs de Anne Idoux-Thivet , un  joli roman feel good, un livre joyeux,  bien écrit, avec de la poésie, de la délicatesse, une lecture détente mêlant amitié, amour entre différentes générations. Mais, voilà l’auteure n’est pas arrivée à allumer en moi, cette petite flamme pour déclencher un coup de cœur.  J'ai apprécié le personnage d'Alice avec ses doutes, sa fragilité, sa force, ses désirs, celui de Chloé, des  autres  personnes âgées, notamment Marie ou Germaine, ce sont certes des êtres attachants, touchants mais il n’y a pas de sentiments d’empathie qui se créent.  Il manque une dose  émotionnelle, même si on sourit tout au long des pages, même si on se prend d’amitié pour les personnage , peut-être , me direz vous , qu’à force de lire certains romans feel good portant sur les personnes âgées et les maisons de retraite , je suis devenue plus exigente.  Mais le fait est qu’il m’a manqué un petit quelque chose pour faire battre mon cœur à 1000% même si cela reste un très agréable roman.

Alice est nantie de diplômes , mais voilà c’est une jeune femme solitaire qui manque cruellement de confiance en elle. Elle a fait des études  supérieures  en sociologie et elle rêve d'un poste dans lequel elle pourrait s'épanouir et mettre à profit ses compétences...

Mais hélas , rien n’est concluant, c’est la déprime, elle pense que sa vie n'a aucun sens.  Lorsqu’elle hérite de la maison de sa grand-mère dans la Meuse, Alice décide de quitter sa vie de thésarde et de s’installer à la campagne. Puis,  prenant le taureau par les cornes, elle décide à monter sa propre activité : elle va proposer des ateliers de créativité, appelé  atelier des souvenirs. Que ce soit au milieu des personnes âgées des maisons de retraite, la flamme intérieure  d’Alice va se rallumer, elle va reprendre confiance en elle et de nouveau avoir  goût à la vie, d’autant que tous ont décidé de lui trouver l’amour

Un roman positif , plein de bienveillance ....

Agnès Martin Lugand : Ala lumière du petit matin
Agnès Martin Lugand: A la lumière du petit matin

 

 

 

Titre : A la lumière du petit matin

 

Auteur: Agnès Martin Lugand 

 

Editions : Robert Lafond : 18,95 euros

 

Nombre de page : 331

 

  

Le dernier roman de Agnès Martin Lugand , à la lumière du petit matin  fut un réel plaisir de lecture pour moi, doux mélange de feel good et de romance ,  une écriture agréable et fluide , on le commence , on le finit d’une traite. Un roman de société , car il traite d’un sujet auquel  un certain nombre d’entre nous sont confrontées un jour dans leur vie.

Car Hortense , cette quadragénaire , professeur de danse et amoureuse de Aymeric ,  un homme marié avec des enfants , avec qui elle entretient une relation depuis trois ans , cette Hortense , cela pourrait,  aurait pu , pourra peut être , être vous ou moi .... un jour.

 

Il est plus facile à dire que jamais , on ne deviendra l’autre , l’invisible , celle qui attend derrière son téléphone , un hypothétique message , celle qu'on appelle jamais le weekend, celle qui guette le moindre signe dans son amant , qui pourrait lui laisser penser , il va me quitter , il ne la quittera jamais , celle qui fiévreusement  se pare de tous ces atouts pour cet homme et sa fugace étreinte,  celle qui se doit toujours d’être parfaite , de ne jamais montrer sa souffrance ou de ne jamais faillir au risque de perdre celui en fait, qu’elle n’a jamais eu réellement.

 

Et puis un jour tout dérape, des escarpins, une chute dans les escaliers, une cheville qui double de volume , deux ligaments déchirés, deux mois d'arrêt , devoir porter une attelle, marcher avec des béquilles. Hortense est toujours Hortense et pourtant Aymeric va la déstabiliser , remettre en question ses faibles certitudes conforter ses indécisions. Ses doutes la poussant à partir se réfugier  dans le Luberon, dans la bastide où les cendres de ses parents , qu’elle aimait tant,  ce couple modèle de solidité  reposent au pied d'un olivier. Un moyen de se poser et réfléchir  Avec l'aide de ses amis elle va ouvrir des chambres d'hôtes. Parmi ses premiers clients Elias, un homme  abimé, un homme qui l’intrigue .....

La suite à  vous de la découvrir ...

Laure Manel : la mélancolie du Kangourou
Laure Manel : la mélancolie du Kangourou

 

 

 

Titre : La mélancolie du Kangourou

 

Auteur : Laure Manel

 

Editeur Michel Lafon 

 

 

 

 

 

Quel joli coup de cœur pour ce doux roman, sensible, émouvant et touchant, c’est un flot de sentiments qui vous submergent à La lecture de la mélancolie du Kangourou de Laure Manel ... La plume de l’auteure , toujours aussi agréable et fluide  nous entraine dans un mélange de romance  et de comédie romantico- dramatique .

Comment croire en la vie quand la personne que vous aimez le plus décède après avoir donné la vie, comment supporter l’absence de celle qu’on adorait, comment apprendre à aimer cette enfant fruit de son amour à qui inconsciemment on reproche la mort de l’être aimé ...Comment un petit être innocent, ce petit bouton de rose,  privé de sa mère dès la naissance et de l’amour de son père peut elle s’épanouir .... Autant de questions sur lesquelles Laure Manel nous fait nous pencher. J’ai adoré Lou ce petit bout de « femme » pétillante, vivante en quête de tendresse, d’affection et d’amour de son papa , Rose, elle, est une fée clochette des temps modernes attachante et irradiant de gentillesse. 

Antoine  et Raphaelle forment un couple uni,  ils vont avoir un bébé, hélas à la naissance de la petite Lou, des complications surviennent et Raphaelle .Antoine est anéanti, dévasté, révolté, en colère, il n’arrive pas à aimer cette enfant, ni à s’en occuper . Il engage une jeune femme , Rose pour parer à cela. Tandis qu’Antoine  se noie dans sa peine et son chagrin, Rose s’occupe du nourrisson , le cœur meurtri par cet absence de tendresse paternelle, avec tout son coeur , elle déborde d’affection pour la petite et lui donne tout l’amour possible .... Le temps s’écoule, passe pourra t’il effacer la douleur,  la perte et Antoine se redonnera t’il le droit d’aimer à nouveau et de fêter l’anniversaire de sa fille qui tombe à la date du décès de sa femme , arrivera t’il à surmonter ce deuil et à se reconstruire ? 

Un roman  optimiste à la sensibilité saupoudrée de douleur, d’espoir et d’amour. Une belle histoire de vie ,  un joli texte que je vous conseille de découvrir si ce n’est déjà fait

J'attends avec plaisir vos avis ....

Cyrille Massarotto: Click and Love
Cyrille Massarotto: Click and Love

 

 

 

 

 

 

 

Titre: Click and love

 

Auteur:Cyrille Massrotto

 

Editeur: XO éditions : 19,90

 

Nombre de pages : 346

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beau coup de cœur,  quelle jolie comédie romantique que voilà tendre, touchante , drôle, originale et pleine de surprise.

Click and Love , une charmante romance pour l’été, une belle réussite que nous a concocté son auteur Cyril Massarotto , un récit rythmé, plein de délicatesse, l’auteur explore les sentiments amoureux , les palpitations de  nos cœurs et nos tourments à l’heure des textos, des applis, des réseaux sociaux  et des sites,car que penser à notre époque des sites de rencontres qui promettent monts et merveilles.

 

Et si pendant vos vacances , vous avez envie d’un brin de romantisme , vous êtes en quête de l’âme sœur , vous cherchez un roman  avec une jolie dose d’humour et quand même un zeste de lucidité , click and love  est fait pour vous. Ah l’amour, n’y a-t-il rien de plus beau. Car ici , l’application créé par l’auteur , ne vous promet pas quelques fugaces rencontres mais le coup de foudre assuré  Un click, un love. Une seule chance de trouver l’amour…

Julie 30ans est femme de ménage, elle vit seule à Paris , après une relation amoureuse qui l’a  blessée. Elle a pour meilleure amie Ornella , la femme de son patron qui s’évertue à la soutenir du mieux qu’elle peut et même si elle l’accompagne un peu partout salle de sport , resto Julie ne peut s’empêcher de se trouver en décalage face au monde où son amie évolue.

 

Paul 40 ans vit à Londres dans l’appart de son meilleur ami Jonas. Paul est veuf depuis 4 ans , et il n’arrive pas à surmonter le deuil de son épouse.survenue brutalement

Julie et Paul testent une nouvelle application de rencontre Click & Love, un concept original. Seules les personnes compatibles au delà de 80% peuvent échanger. La personne choisie devient l'unique prétendant. Les conditions stricts : des échanges par messages dans un 1er temps; puis, dans un 2ème temps, des messages vidéos. La phase finale, si affinité totale: rencontre.

Julie et Paul réussissent les étapes..un rv à la clé. Mais tout ne se passera pas comme prévu. Et si les apparences étaient trompeuses ? Si tout n'était pas si évident ?

Nous le savons tous , aimer n’est pas simple

Un roman de pur plaisir avec des personnages attachants

Allisson Pearson : La nouvelle de Kate Reddy
Allisson Pearson : La nouvelle de Kate Reddy

 

 

 

 

 

 

Titre: La nouvelle vie de Kate Reddy

 

Auteur: Allisson Pearson

 

Editeur: Le cherche midi éditeur: 22 euros 

 

Nombre de pages : 589

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous parle aujourd’hui d’un beau coup de cœur , pour le roman la nouvelle vie de Kate Reddy de Allisson Pearson 

 

Si vous êtes à quelques mois de fêter vos 50 ans, si vous redouter le burn out, les idées noires, la dépression , l’avant après , ce roman est fait pour vous,  une histoire à la fois pleine d’humour , à la fois grave , un rien d’exagération pour  montrer que votre réalité ne pourra pas être pire, un brin de cynisme pour s’élever contre les dicdacts, une ébauche de sexe pour pimenter le tout ou pour tuer à jamais le désir , un peu de romantisme pour ne pas faire perdre tout espoir , un jeu d’écriture piquant, incisif ....un  portrait véridique au vitriol d’une femme moderne de 50 ans qui se trouve à un carrefour de sa vie maritale, professionnelle et sentimentale et dont la meilleure ennemie est celle qui partage sa vie Perry. 

 

Oui , Perry cette amie fidèle, ennemie de chaque jour , qui donne du fil à retordre à Kate, des migraines, des sueurs, qui trouble son sommeil, la rend à fleur de peau , alternance de larmes et de rires , qui affecte sa libido déjà précaire ...Vous l’avez compris Perry est cette péri ménopause qui affecte plus ou moins de femmes. 

De plus comme si cela ne suffisait pas , notre amie Kate doit trouver un nouveau boulot pour faire vivre sa famille , car son cher  mari n’a pas trouvé mieux que de quitter le sien pour une pseudo formation reconversion, elle doit gérer les problèmes de sa fille et de son Belfie , de son fils ado , de sa mère un brin loufoque qui s’ennuie , de sa belle mère Alzeimer et de sa sœur la super fille dévouée .

Ce livre traite du temps qui passe, des enfants qui grandissent, des parents qui vieillissent, de la solitude, de l’amour qui s’éteint, des doutes,  mais aussi du monde du travail  ingrat pour les femmes qui ont passé un certain âge et une société où c’est l’image qui compte l’âge que l’on parait plutôt que l’âge

qu’on a, enfin un roman d’espoir où l’amour reste une force incroyable .....

 

Un très bon livre à découvrir absolument que vous soyez ou non ménopausées.

Valérie Perrin: Changer l'eau des fleurs
Valérie Perrin: Changer l'eau des fleurs

 

 

Titre : Changer l'eau des fleurs

 

Auteur : Valérie Perrin

 

Editeur : Albin Michel

 

Nombre de pages :

 

 

 

 

Ses oubliés du dimanche m’avaient conquise, et là c'est encore un énorme coup de cœur avec Changer l’eau des fleurs. Valérie Perrin, quelle écriture lumineuse, sensible, pleine de sensualité, de féminité, d’émotion , un roman scénique touchant, émouvant et une heroine si attachante. Violette, elle nous émeut, mélange de force et de fragilité, un arc en ciel de couleur drapé de son manteau bleu, une femme en représentation tout en contraste, de sombre à l’extérieur comme l’hiver à colorée à l’intérieur comme l’été.

Le film de la lecture commence, on s’abreuve des mots, des images, on baigne dans une atmosphère teintée de sentiments entremêlés de tristesse et de bonheur, de passion et de douleur , le tout nappée de sourires, de rires et de quelques larmes. On ne lit pas le roman , on le vit.

Violette Toussaint nous entraine avec elle et ses carnets qu’elle tient au coeur de ceux qui l’accompagnent chaque jour , les morts du cimetière de Brancion-En-Chalon dont elle est la gardienne, gardienne de leurs dernières demeures, mémoire de ceux qui viennent les accompagner dans leurs derniers instants. Les gens viennent se réchauffer, s’épancher chez elle, une routine faite de rires, de larmes mais voilà un jour, le destin va se mettre de la partie, une rencontre, un homme, des secrets, des non-dit,, des liens vont se nouer , des âmes que l’on croyaient perdues vont s’avérer pleine d’humanité. 

Violette Toussaint, une femme silencieuse, solitaire, pudique , meurtrie par la vie , abandonnée , rejetée , endeuillée , une femme à l’enfance difficile, une femme au mariage compliqué , une mère abimée , une femme résignée dans la vie, au cœur blessé qui ne demande que quelques gouttes d’amour pour refleurir. Car son cœur malgré ce passé douloureux bat...bat.. Une femme inoubliable!

Il y a du Serge Joncour en Valérie Perrin, dans l’art de parler d’amour vrai , simple ....Car ce roman est un hymne à la vie, à l’espoir, une ode à l’amour. Elle nous offre là un roman magnifique, tourné vers l’avenir envers et contre tout . 

 

On ne peut que tomber amoureux de ce livre , alors à tous ceux qui ne l’ont pas encore lu succomber à son charme.

Et j’attends vos avis 

Carène Ponte : Avec des si et des peut être
Carène Ponte : Avec des si et des peut être

 

 

 

 

 

 

 

Titre: Avec des si et des peut être 

 

Auteur: Carène Ponte 

 

Editeur: Michel Lafond : 18,95 euros 

 

Nombre de pages : 374

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous recherchez un adorable roman fell good , plein de gaité et de fantaisie , avec un petit côté fun , à rajouter à votre pal , n’hésitez pas à découvrir le dernier roman de Carène Ponte, Avec des si et des peut-être.

De la légèreté , un petit coté pepsi cola , de l’humour, du modernisme , de la bonne humeur, il se lit tout seul, juste à tourner les pages . 
Un roman optimiste pour être bien.
Dans la vie nous faisons des choix , et parfois , disons même souvent, on se pose des questions sur son destin, sur la vie, l’amour, le bonheur et c’est ce que va faire Max l’héroine du roman, mais Max en fait , cela peut être un de vous ou moi :
Que serait ma vie si j'avais choisi une autre voie, pris une décision différente?
Serais-je plus heureuse , dans cette vie là ? 
Ce roman offre une petite leçon en nous incitant à profiter du présent au lieu de ponctuer nos phrases de si et de peut-être, à vivre sa vie au lieu de la rêver .

Maxine, professeur de français au lycée de Savannah-sur-Seine vit en colocation avec Claudia, elle aime Flaubert ,ses élèves, Stromae, courir avec ses deux meilleures amies et aller chez le dentiste qui se trouve être sa soeur.
Mais surtout Maxine ne peut s'empêcher de se demander : « Et si j'étais allée ici plutôt que là, si j'avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ? » et à force le destin va lui jouer un petit tour .

On aime le personnage attachant et pétillant de Max , on adore ses copines déjantées , et , il y a cette petite note touchante quant à l’évocation de sa grand-mère, Moune, et si je n'avais....mais aurait on pu changer le destin.

Un moment de détente assuré....

Isabelle Saporta : le prince charmant c'est vous
Isabelle Saporta : le prince charmant c'est vous

 

 

 

 

 

 

Titre:le prince charmant c'est vous

 

Auteur : Isabelle Saporta 

 

Editeur :Fayard: 18 euros

 

Nombre de pages : 285 

 

 

 

 

 

 

 

Très gros coup de cœur, un roman plein d’humour, de vie, de fantaisie et si vrai. J’ai adoré, peut-être, car elle me ressemble cette héroïne sans nom et oui, cela pourrait être moi, cela pourrait être vous. Un roman à la fois feel good et comédie romanesque à l’écriture fluide, agréable, agrémentée de sourires, de rires, de fous rire, de situations cocasses,  de dérision, d’une pointe de réflexion et le tout sur un rythme d’enfer.

 

Elle vient d’avoir 40  ans , elle a tout pour rendre de prime abord  n’importe quelle femme jalouse super boulot,  journaliste étant amenée pour ses enquêtes à se balader en France, elle a deux adorables petites filles et un super mari aimant qui a choisi de rester à la maison pour s’occuper d'elles et laisser sa chère et tendre mener sa carrière... Tout le monde lui dit qu’elle a une vie rêvée, elle-même veut s’en auto persuader , elle se le répète mais au fond , rien n’est vrai , elle frise l’overdose , elle est au bord du burn out ... Et oui ce terme  à la mode plane au dessus d’elle .... Elle n’en peut plus, de trainer derrière elle, la culpabilité des femmes qui travaillent délaissant leurs enfants ....Elle n’en peut plus de s’inquiéter et de se mettre la pression .... Elle n’en peut plus de se mari qui ne bosse pas, passant des concours depuis  X années ... Elle n’en peut plus de son rôle de ménagère , femme, mère, épouse  accomplie et qui se doit d’être parfaite ....Elle n’en peut plus de sa vie et en rêve une autre , différente . Elle rêve du  prince charmant sur son blanc destrier... mais peut être qu’en donnant un coup de pied dans la fourmilière et en envoyant tout valser, on se rend compte que le prince charmant c’est nous et que nous tenons la clef de notre bonheur dans nos mains , il n’y a plus qu’à ouvrir la porte et peut être un nouvel amour, une nouvelle vie à l'horizon.

 

On parle d'amitié, de famille, de couple, d'enfants,  de divorce ...un psy , un ami homo, une copine extravagante et une tante sexagénaire rajoutent du piquant à l’ensemble

Un livre à savourer..

Mary Simses : l'irrésistible histoire du café myrtille
Mary Simses : l'irrésistible histoire du café myrtille

 

 

 

 

Titre : l'irrésistible histoire du café myrtille

 

Auteur : Mary Simses

 

Editeur : 

 

 

 

 

 Vous aimez les jolies histoires de famille , les histoires mignonnes tout plein,  vous craquez sur les romances et vous aimez les happy end , vous êtes en quête d’un roman irrésistible ( je sais le jeu de mot est facile)  à consommer comme une petite gourmandise , je vous recommande  l’irrésistible histoire du café myrtille de Mary Simses .

Une agréable écriture fluide , un tendre petit roman revisitant tous les codes de la comédie romantique ...Pleins de sujets différents seront évoqués dans le roman comme le snobisme, les préjugés, les différentes classes sociales. 

Ellen Branford est une pure citadine New Yorkaise, qui a promis à sa grand-mère sur son lit de mort de retrouver et de donner une lettre à son amour de jeunesse, le mystérieux Chet.

 A cette fin, Ellen va devoir séjourner à Beacon,  toute petite ville côtière où son portable ne capte pas ! Elle va être sauvée in extrémis de la noyade par un homme du coin Roy , charpentier local et leur rencontre va être pétillante ,  d’autant que le destin va faire qu’il va retomber irrémédiablement sur elle plusieurs fois et qu’elle va tomber sous son charme ...alors qu’elle doit se marier dans quelques mois.  Ellen, ainsi, en poursuivant la quête de sa grand-mère et  va finir par poursuivre la sienne et tout changer dans sa vie.

On tombe sous le charme de cette comédie , de ce roman feel good  alliant moments cocasses , changements de vie,  changements de cap . On apprécie les personnages attachants, on  aime le choc des cultures, on sourit, on rit au décalage du comportement des protagonistes , au combat de coqs que se livrent Roy le nouveau soupirant de Ellen et Hayden, son fiancé ( scène fort drôle de Hayden, soigné sans le savoir par un vétérinaire) 

L’avez-vous lu, aimé ?

 

Aurélie Valognes : Au petit bonheur la chance
Aurélie Valognes : Au petit bonheur la chance

Titre: Au petit bonheur la chance

 

Auteur: Aurélie Valognes

 

Editeur : Mazarine  17,90 euros

 

Nombre de pages :  340

 

Bonjour à tous, un très beau coup de cœur pour le dernier roman de Aurélie Valognes, au petit bonheur la chance, un roman authentique qui déborde d’amour.  J’avais lu ces précédents avec plaisir mais là, il y a un petit plus que j’ai  adoré , l’auteure nous a écrit un roman moins léger que les autres , certes on y trouve toujours de la fraicheur , de l’humour, de la sensibilité , mais elle y a rajouté de l’émotion , une émotion vraie , forte , un roman beaucoup plus affirmé où l’auteure prend position , s’engage sur des causes et des idées ( liberté de la femme, sexisme, avortement ....) , un roman plus abouti avec des personnages plus riches, plus attachants à l’analyse psychologique plus fine ......

 

En toile de fond, les années 60-70, un tableau de la société de cette époque avec les stigmates qui perdurent après la guerre, les préjugés des professeurs qui privilégient le statut social au capacité intellectuelle, la stigmatisation des gauchers à l’école, un monde où la femme a du mal à trouver sa place , une vision négative des provinciaux vus par les parisiens ..... Jean est un petit garçon de six ans, il est confié par sa mère du jour au lendemain à sa grand-mère mémé Lucette , pour l’été , mais voilà , la cohabitation entre les deux va devoir durer beaucoup plus longtemps qu’ils ne l’avaient prévu et le bavard petit Jean , va apporter un tourbillon de folie douce dans l’existence de Lucette habituée à la routine, une mémé pas commode mais qui dissimule un cœur d’or...

 

Ce sera aussi le temps des retrouvailles avec sa tante qu'il adore et ses cousins dont il oublie systématiquement le prénom. Tous  vont évoluer dans une société en pleine mutation sociale ......

Je ne vous en dis pas plus pour ne pas rompre le charme .

  Une très belle réussite que ce roman que je vous recommande vivement .... 

Didier Van Cauwelaert : J'ai perdu Albert
Didier Van Cauwelaert : J'ai perdu Albert

 

 

Titre : J'ai perdu Albert 

 

Auteur :  Didier van Cauwelaert

 

Editeur :  Albin Michel : 19 euros 

 

Nombre de pages : 216 

 

 

 

 

 

Bonsoir à tous, ce soir un roman pour le plaisir , rien que du plaisir, j’ai perdu Albert de  Didier van Cauwelaert 

Coup de coeur assuré 

Un roman surprenant , touchant l’irrationnel , un roman à la fois plein d’humour et de romantisme, un livre  tendre et  parfois acerbe.  Une véritable comédie déjantée, une histoire étonnante, hallucinante , une fiction  loufoque et totalement cocasse , avec un brin de sérieux de temps en temps,  alternant avec des situations rocambolesques . 

une jolie romance pleine de fantaisie.

Une comédie de boulevard , un vaudeville à la scénique cinématographique .... sans parler du fil conducteur de ce roman:  Albert Einstein , disons son esprit qui cohabitait dans la tête de Chloé et qui oups vient de la quitter pour cohabiter dans Zac ... Un trio caustique  et improbable, mais qui va prendre vie pour notre plus grande joie ....

Donc pour tout vous expliquer, Chloé  est une des voyantes les plus connues au monde. Elle aide les plus grands chefs d'état, hommes politiques dans leurs décisions, en prédisant l'avenir. Mais voilà l'esprit nommé Albert qui habitait sa tête l'a abandonné. Sans Albert,  adieu  les pouvoirs de Chloé . Albert, lui,  a rejoint  la tête de Zac, un barman , apiculteur complètement abasourdi et totalement déboussolé par  cette arrivée  inopinée de cet esprit .

En fait Albert cet esprit fugueur, n’est autre que le fameux  Albert Einstein revenu s'incarner dans le corps d'un autre humain pour « sauver la planète ». Chloé fut sa première colocataire, avant de prendre place en Zac.

 En plus notre  Chloé va être jalouse qu' Albert l'ait laissée  pour Zac et  voilà qu’elle ressent des émois, un je ne sais quoi pour Zac. Mais comme Albert s'est réincarné dans Zac, est-elle en train de tomber amoureuse de Zac ou de l'esprit brillant d'Albert ?

 Que de questions ? Je vous laisse seul juge ! 

Connaissez vous ce roman ? Si ce n’est pas le cas .... Ayez l’esprit ouvert et bonne lecture ....

Eva Woods : 100 jours pour être heureux
Eva Woods : 100 jours pour être heureux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100 jours pour être heureux de Eva Woods , Un très beau coup de cœur pour ce roman touchant, émouvant, plein de fantaisie, de gaité,  de joie de vivre, malgré un sujet triste. Un roman véritable hymne à la vie, une ode à profiter de cette vie jusqu’au dernier jours fut il proche ...Voilà la devise de ce roman !!! Un joli face à face entre deux femmes , et je vous l’avoue , on ne peut qu’ avoir un coup de foudre pour la bouillante , vibrante, rayonnante , tourbillonante Polly .... Un arc en ciel de couleurs quand elle se déplace et un bouquet de sentiments quand elle s’exprime.  Annie et elle,  se rencontrent dans un hôpital, une , est morose , triste comme un jour sans fin, subissant encore et toujours les blessures du passé , broyant du noir chaque jour , n’ayant plus de but et venant rendre visite à sa mère atteinte d’une démence précoce à soixante ans.  L’autre est pleine de joie , de lumière, de douceur, cohabitant comme elle peut avec Bob , la tumeur au cerveau qui est en train de la ronger et sachant qu’il ne lui reste que 100 jours à vivre .... Une,condamnée par la vie , elle, qui l’adule , l’autre condamnée à vivre, elle, qui la subit .... Mais voilà , Polly est un rayon de soleil , elle n’ apporte que du bonheur autour d'elle et elle décide de prendre sous son aile Annie et faire le pari de lui redonner gout de vivre en 100 jours malgré son passé et son quotidien difficile .

 

Un magnifique duo, des personnages forts autour de nos deux héroines... Une belle leçon d’optimisme , un roman qui ne tombe jamais , dans la mièvrerie , dans le pathos, un roman qui vous fait sourire , parfois rire , vous serre le cœur et vous ne pourrez que laisser perler une larme pour Polly quand elle nous quitte , car nous le savons depuis le départ , le décompte a commencé... mais,  on s’attache , on s’attache et ..... On pense à la soif de vivre de Polly et en son nom et pour elle , on sèche cette larme qui coule et on se dit la vie est belle et on doit en profiter à 100%

.

Ce livre est un merveilleux feel-good qui vous fait relativiser et réfléchir sur beaucoup de sujets  et vous convie à vous sentir bien !

 Un livre que je vous conseille .....