Kathryn Hughes : la clé du coeur
Kathryn Hughes : la clé du coeur

 

 

 

Titre : La clé du coeur

 

Auteur : Kathryn Hughes 

  

Editeur :  Calmann Levy

 

 

 

 

 

A la lumière de cette clé qui offrira l’amour, la sérénité à ceux  et celles qui les ont tant recherchés, à la lumière de ces mots, plongez dans cette belle lecture tout en émotion de la clé du cœur de kathryn hughes qui vous serrera, vous brisera  le cœur !

 

Comment le destin tragique d’une femme , va bouleverser des décennies plus tard , le destin d’une autre ....Tout a commencé , près de Manchester dans les années 50,  Amy est jeune, elle vit affreusement mal la perte de sa mère et surtout le fait que son père vienne d’avoir un enfant avec sa nouvelle compagne ... En proie à une crise de folie, complètement désespérée, elle prend l’enfant s’enfonce dans la rivière , ils seront sauvés à temps, mais elle sera envoyée dans un asile de fous nommés Ambergate ...Un médecin, là se rend compte qu’elle n’est point folle et se prend d’affection pour elle , une affection qui dérape et Amy tombe enceinte , le médecin est muté, on ne la croit pas car il est censé être stérile. A la naissance de son fils, on lui fait croire qu'il est mort-né.

 Quarante plus tard, Sarah commence à fouiller les décombres d'Ambergate asile où elle sait que son père a passé quelques années mais dont il ne veut rien dire.  Elle veut écrire un livre. Elle retrouve une valise abandonnée qui contient une lettre adressée à une certaine Amy lui révélant qu'on lui a menti :  son fils était vivant  et a été adopté.  Sarah veut alors tenter de retrouver cette Amy pour lui révéler cette vérité endormie depuis des décennies.

L’auteure joue avec le lecteur en les transportant d’une époque à une époque, d’un destin à un autre, en le entrecroisant, les mêlant  le tout avec beaucoup d’émotion et de sensibilité .... On se retrouve un peu dans cet asile , dans l’atmosphère de La salle de Bal de Sarah Hope avec cet effroyable vision des asiles.

Amy est un très beau personnage, un femme intelligente, sensée, taquine qui n’a pas sa place au sein de cet endroit , une Amy qu’on espère voir sortir,  qui se bat pour faire comprendre qu’elle n’est pas folle , mais hélas quelle complexité et dureté  à cette époque pour sortir d’un établissement

Un dénouement final dans la douceur et la finesse  pour tous nos personnages  compte tenu des 50 ans passés, une très belle lecture que je vous consille ....Avez vous lu d’autres romans de cette Auteure ?

Merci au SP de netgalley et  des éditions Calmann Levy

Sharlene Teo : Ponti
Sharlene Teo : Ponti

 

 

 

 

Titre : Ponti

 

Auteur: Sharlène Teo

 

Editeur: Buchet Chastel

 

 

 

 

Un joli coup de cœur, une belle découverte que ce roman de Sharlene Teo, Ponti. Il est émouvant et drôle, malgré une histoire assez sombre et la réside un des talents de cette auteure, savoir allier tout cela pour faire un roman original et captivant.
 Un récit respirant l’authenticité, une plongée dépaysante dans l’ambiance de Singapour. Une écriture sensuelle, poétique, imagée, aux couleurs chatoyantes. Des personnages attachants, complexes, enivrants de vie, dépeints avec beaucoup d’humour, on observe leur introspection intérieure malgré une histoire assez sombre. Une forme d’émotion teintée de pudeur.
Un roman polyphonique, les chapitres se partagent entre Szu, Circé et Amisa, trois voix féminines qui se font écho, des chapitres où les relations humaines sont explorées. Un récit d’apprentissage, une quête de soi, avec l’alternance des points de vue et des époques allant de 1968 à 2020 qui se succèdent pour donner le rythme au roman. Timide et plutôt mal dans sa peau, se trouvant insignifiante, voire laide, Szu est une ado timide qui vit recluse à Singapour avec sa mère, Amisa ancienne star de films d’horreur et sa tante Yunxi,  les deux femmes sont « vendeuses d’espoir ». Szu n’a pas d’amis, elle entretient une relation compliquée et ambivalente avec sa mère, elle la déteste tout en l’admirant et l’aimant. Et puis Circé apparaît, Circé est son opposée, elle est jolie, brillante, à l’aise partout et avec tout le monde. C’est « le coup de foudre », la naissance d’une amitié fusionnelle et ce souffle d’espoir pour Szu d’un peu d’oxygène et d’échapper à ce huis clos familial étouffant. 
Une osmose et pourtant, elles ont besoin de se séparer ...
2020 en pleine crise existentielle et sur le point de divorcer, Circé est confrontée, au hasard d’un projet professionnel, à cette adolescence oubliée, et les souvenirs reviennent par vague..... Un roman original , douloureux, une auteure à suivre .... Merci aux éditions Buchet  Chastel et à netgalley France pour ce SP